Les mots russes dans la langue française

Jean-Marie THIÉBAUD

Alors que le français a laissé de nombreuses traces dans la langue russe, les mots russes dans la langue française sont plutôt rares. Citons néanmoins une soixantaine d'entre eux parmi les plus connus : bistro(t) (mais qui n'est peut-être que l'abrévation du mot français "bistroquet" puisqu'il n'apparaît dans notre vocabulaire que dans les années 1880), isba, bolchevik (ou bolchevique), menchevik (ou menchevique), goulag, chapka, troïka, perestroïka, glasnost, mir, douma, kolhhoze, sovkhoze, robot (du mot "rabota", le travail), spoutnik, cosaque, vodka (littéralement "petite eau"), kvas (et kwas), zakouski, pirojki, balalaïka, moujik, kalachnikov, koulak, kacha, raskol, sambo, babouchka, matriochka, kremlin (de "kreml", la forteresse), koulibiac, bortsch (ou borchtch), tchernozem (ou tchernozium), soviet ("conseil" en russe), rouble, kopeck, komsomol, taïga, toundra, téléga, boyard, datcha, icône (du russe "ikona", petite image), spetsnaz, apparatchik, refuznik, nomenklatura (en russe, "liste de noms"), blini (du russe "blin"), képhir ou kéfir (mot du Caucase), hopak, hooligan ou houligan (mot anglais par le russe), knout, samizdat, samovar, mammouth, oukase (ou ukase) (d'un mot russe signifiant "ordre"), etc.

Jean-Marie Thiébaud


Imprimer cet article