Retour accueil - Editions SPM


Articles de presse

La Franche-Comté creuset de la médecine du Moyen Âge au Premier Empire

Le docteur Jean-Marie Thiébaud à la recherche de ses grands maîtres.

Le docteur Jean-Marie Thiébaud, médecin à Pontarlier, continue d’œuvrer pour les beaux livres. Depuis sa thèse sur l’anatomiste et physiologiste Xavier Bichat, en 1974, il n’a pas cessé ses recherches sur les spécificités provinciales. On lui doit, entre autres, des histoires généalogiques, un répertoire héraldique, une collaboration au dictionnaire des communes du Doubs, des ouvrages sur les patronymes et les sobriquets et des centaines d’articles consacrés à la généalogie, l’histoire des familles, l’héraldique, la symbolique, l’histoire des sciences et de la médecine.
Il vient de s’atteler à la réalisation d’un ouvrage sur les médecins et les chirurgiens, du Moyen Âge au Premier Empire. Il s’est aperçu, au fil de ses recherches, qu’ils furent légion et recherchés dans toutes les cours d’Europe. « Comme si les caractéristiques de leur forme d’intelligence et de pensée les prédisposaient à passer maîtres dans l’art de se pencher sur les souffrances de leurs contemporains », dit l’auteur. Pour en citer quelques-uns, mentionnons Jacques Coytier, médecin-conseiller de Louis XI, le baron Pierre-François Percy, chirurgien-chef de la Grande Armée, Pierre-Joseph Desault, de Lure, chirurgien de Louis XVI et du dauphin enfermé au Temple, Humbert Quanteau, médecin de Philippe le Bon, Jean Voignon celui de Jean sans Peur, Jean-Claude de la Courvée, près de Vesoul, appelé par la reine de Pologne, Jean et Jean-Jacques Chifflet au service de Charles Quint puis de la maison d’Isabelle et de Philippe d’Espagne, etc.
Le hasard et la statistique
L’art de la médecine n’est pourtant pas inscrit dans les gènes. « Au fil de mes recherches portant sur 2000 médecins, j’ai dû me rendre à l’évidence : selon les lois du hasard et de la statistique, il y a trop de similitudes (…) Il y a chez ces médecins comtois une forme d’intelligence logique qui doit beaucoup à l’histoire de cette région » dit l’auteur. Ces médecins, depuis les chirurgiens-barbiers du Moyen Âge, sont issus de pères artisans et travailleurs. L’influence du père sera importante pour Bichat, et bien plus tard pour Pasteur…

Gérard Le Moel

L'EST RÉPUBLICAIN, avril 1992

Auteur concerné :

Jean-Marie Thiébaud


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Qui sommes-nous ?

Contacts

Déposer un manuscrit


  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 15 décembre 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port