Retour accueil - Editions SPM


Articles de presse

Jean-Marie Thiébaud élu président des généalogistes

Originaire de Pontarlier et médecin à Besançon, le nouveau patron de la Fédération Française (28.000 adhérents) entend multiplier les contacts internationaux. Portrait d’un passionné.

Il était déjà président du Conseil Français d’Héraldique, vice-président de l’association des Amis des Archives du Doubs et de Franche-Comté et administrateur du Centre d’entraide généalogique de Franche-Comté. Originaire de Pontarlier et médecin à Besançon, le docteur Jean-Marie Thiébaud, 49 ans, vient d’être élu par ses pairs président de la Fédération Française de Généalogie, un organisme fort de 28.000 adhérents répartis sur l’ensemble du territoire. Et il siégera, à ce titre, au Conseil supérieur des Archives de France.
S’il est aujourd’hui passionné par ce type de recherche, Jean-Marie Thiébaud le doit dans nul doute à François Xavier Bichat, natif de Thoirette (Jura) auquel il avait consacré en février 1974 sa thèse de doctorat en médecine soutenue à la faculté de Besançon.
« Il s’agissait, à l’époque, d’un travail colossal qui s’est traduit par un ouvrage de plus de 300 pages » se souvient-il. « Je n’avais rien négligé qu’il s’agisse de son œuvre scientifique, de sa philosophie, de son travail dans les hôpitaux parisiens ou de sa relation personnelle avec le contexte révolutionnaire d’alors… »
La suite, ce furent une multitude de livres allant d’une remarquable étude sur le château de Joux à un dictionnaire des noms de famille de Franche-Comté, en passant, entre autres, par un « annuaire » des médecins et chirurgiens de la région du Moyen Âge au Premier Empire. « A l’occasion de la commémoration du bicentenaire de la Révolution, j’ai aussi recensé les 4 200 Comtois qui avaient été chargés en 1789 de récupérer les cahiers de doléances dans chaque ville et village » insiste ce fin connaisseur des registres paroissiaux et autres archives civiles de la province.
Il est par ailleurs auteur de plusieurs centaines d’articles dans des revues spécialisées et collaborateur de Radio-France Besançon où il anime une rubrique quotidienne. Sur l’origine des patronymes, évidemment.
Comme « patron » des généalogistes, de l’amateur qui planche sur l’arbre de sa famille à l’universitaire de renom qui dissèque l’histoire et la démographie d’une nation, Jean-Marie Thiébaud s’efforcera de poursuivre les réflexions sur l’éthique qu’il a engagées avec des juristes et des médecins notamment. « Les problèmes, en ce domaine, sont multiples et passionnants » insiste-t-il.
« En matière de génétique et de maladie, quelle doit être notre attitude face aux personnes susceptibles d’être atteintes d’une affection à caractère héréditaire ? ». Le nouveau président accentuera également les contacts avec les fédérations étrangères. Et il tentera de convaincre des mécènes de soutenir son projet de création d’une « maison, de la généalogie » ouverte à tous ceux que cette science fascine et qui sont en quête de leurs racines. »

Jean-Pierre Tenoux

L'EST RÉPUBLICAIN, novembre 1993

Auteur concerné :

Jean-Marie Thiébaud


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Qui sommes-nous ?

Contacts

Déposer un manuscrit


  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 12 décembre 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port