Retour accueil - Editions SPM


Articles de presse

Immigration suisse massive

La Franche-Comté a adopté quantité de noms introduits par des émigrants venus d’Allemagne mais surtout de Suisse après la guerre de Dix Ans.
« Les livres d’histoire ne parlent pas du véritable génocide que la Franche-Comté a vécu pendant la guerre de Dix Ans. Rendez-vous compte, qu’au recensement de 1614, la région comptait 400 000 habitants et en 1657 plus que 160 000, malgré le repeuplement intervenu entre temps. La Franche-Comté a été saignée à blanc.
Ainsi, Morteau, dans la nuit du 15 au 16 janvier 1639, a perdu 1500 de ses habitants égorgés dans les rues par les Suédois » souligne J.-M. Thiébaud.
Cette hémorragie de population fut à l’origine de l’arrivée massive de colons en provenance de Savoie, de Suisse, d’Autriche et de Bavière.
« Il y a eu un déferlement de Suisses venus de Bâle, Lausanne, Fribourg », note M. Thiébaud.
C’est à cette époque, par exemple, que la famille Prêtre venue du Jura Suisse a pris une grande importance dans la seigneurie de Réaumont (plateau du Russey) donnant des procureurs, des officiers seigneuriaux et, plus tard, des maires et des notaires sous la Révolution, relève J.-M. Thiébaud.
L’immigration bavaroise et autrichienne a amené aussi en terre comtoise les noms de Baverel, Schwab, Schell, Schwob…

A. P.

LE PAYS, décembre 1996

Auteur concerné :

Jean-Marie Thiébaud


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Qui sommes-nous ?

Contacts

Déposer un manuscrit


  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 15 décembre 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port