Retour accueil - Editions SPM


Articles de presse

Les Souverains du Comté de Bourgogne et de Franche-Comté de 986 à 1678

Avec cet ouvrage facile à lire et pratique à consulter, par la suite, le Docteur Jean-Marie Thiébaud apporte une bien utile clarification dans la compréhension de tous les souverains du Comté de Bourgogne et de Franche-Comté.
Quiconque aborde l'histoire de notre province se trouve confronté à une myriade de personnages souverains plus ou moins énigmatiques. En outre, ils portent des noms parfois malaisés à retenir. 36 comtes ont possédé la province de la fin du Xe siècle au traité de Nimègue, rattachant définitivement la franche-Comté au royaume de France en 1678. Pour nous aider à situer historiquement chacun de ces comtes, le Docteur Jean-Marie Thiébaud opte pour la présentation chronologique, avec des fiches individuelles, des tableaux généalogiques très clairs et le rappel d'activités notables du personnage concerné.
La toute blonde Béatrice, comtesse de Bourgogne, n'est pas seulement l'épouse du célèbre Frédéric 1er Barberousse, mais elle manifeste une réelle bonté en fondant à Francheville (Haute-Saône) le premier hôpital comtois pour femmes infirmes en 1173. C'est Othon IV de Chalon qui, voulant marquer son indépendance vis-à-vis du Saint-Empire germanique, abandonna, en 1279, les armoiries de ses aïeux (l'aigle d'argent sur champ de gueules) au profit du lion billeté, dès lors emblème du comté de Bourgogne et qui deviendra, au XVIe, un lion couronné. Le règne de Marguerite de France, comtesse de Bourgogne, a été notamment marqué, en 1366, par le remplacement dans les textes officiels du terme traditionnel de Comté de Bourgogne pour celui de Franche-Comté.
Nous tenons avec cet ouvrage un précieux fil d'Ariane qui explique comment la famille d'Ivrée (rois d'Italie), les maisons de Hohenstaufen, de Méranie, de Habsbourg, etc., ont possédé le comté de Bourgogne. Nous saisissons mieux par quels enchaînements familiaux la Franche-Comté, vendue à la France, sous Philippe IV le Bel, devint ensuite bourguignonne jusqu'à la fille unique de Charles le Téméraire, puis "espagnole" jusqu'à la conquête par la France.

Jean-Claude Soum

LE JURA FRANÇAIS, N° 278, AVRIL-JUIN 2008, P. 21-22, avril 2008

Auteur concerné :

Jean-Marie Thiébaud


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Qui sommes-nous ?

Contacts

Déposer un manuscrit


  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 12 décembre 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port