Retour accueil - Editions SPM


Articles de presse

Les premiers tramways, éclairages, voitures du Japon étaient français

Les premiers tramways, éclairages, voitures … étaient français

Jean-Marie Thiébaud, auteur de livres de sciences humaines et d'articles publiés en France et à l'étranger, a vécu deux ans en Extrême-Orient.
- A quel moment les Français se sont-ils intéressés au Japon ?
- Jusqu'au milieu du XIXe siècle, les Occidentaux étaient interdits de séjour sous peine de mort. Le traité d'amitié et de commerce de 1858 a dopé la politique extérieure du Second Empire. En 1868, début de l'ère Meiji, une charte a affirmé la volonté d'occidentalisation. Les Français ont envoyé leurs experts, militaires, juristes, aviateurs, industriels… Les premiers tramways, voitures, éclairages publics, le premier cinématographe, le premier char étaient français.
- Dans votre livre, on découvre d'étonnants parcours, comme celui de ce militaire franc-comtois Jules Brunet.
- Cet instructeur d'artillerie, belfortain, polytechnicien, fut affecté au service du shogun en 1867 comme conseiller militaire. A la victoire de l'empereur, en homme d'honneur, il refusa d'abandonner les soldats qu'il avait formés alors que la France choisissait la neutralité. Déserteur, il fut condamné à mort au Japon, puis remis à la France où après avoir été emprisonné, il termina sa carrière comme général de division. Il a inspiré le film "Le dernier samouraï" avec Tom Cruise. Citons encore ce jeune Bisontin qui a fondé récemment à Tokyo une école d'arts martiaux.
- Des Lorrains ont également été attirés par le Japon ?
- Bien sûr, la Lorraine a envoyé des militaires. Louis Bertin, un ingénieur maritime nancéien, acquit une grande réputation à l'étranger, ce qui l'a fait demander par le gouvernement japonais. Il a organisé la flotte japonaise, en la dotant de bâtiments et matériels de guerre. Félix Evrard, né à La Maxe, en Moselle, était prêtre aux missions étrangères. Il fut nommé en 1906 vicaire général de l'archidiocèse de Tokyo. Etonnant aussi le parcours de Frédéric Boilet, né en 1960, et sorti de l'école des Beaux-Arts de Nancy, aujourd'hui créateur de mangas. Quatre de ses BD sont éditées au Japon.
(photographie de l'auteur avec cette légende : Jean-Marie Thiébaud vient d'éditer un ouvrage sur "La présence française au Japon du XVIe siècle à nos jours".
Danielle Robert
Est Magazine, 27 juillet 2008

Danielle Robert

EST MAGAZINE, N° 481, juillet 2008

Auteur concerné :

Jean-Marie Thiébaud


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Qui sommes-nous ?

Contacts

Déposer un manuscrit


  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 16 décembre 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port